Image pour start-up

 

Les start-ups aujourd’hui révolutionnent le secteur de l’économie ce qui a tendance à être une menace pour ce qui est des parts de marché pour les opérateurs traditionnels déjà présent depuis de longues dates sur le marché. De ce fait, pourrait-on envisager une certaine collaboration entre ces acteurs traditionnels et les start-ups? Si tel serait le cas,comment les start-up pourraient gérer et négocier avec ceux-ci lorsqu’elles se lancent dans leur secteur d’activités?

Nous trouvons très approprié de rappeler qu’ en tant que start-up, l’une des préoccupations consiste à chercher un moyen de revenu adapté, et dans cette lancée, elle pourrait  se  trouver dans l’obligation de négocier avec des acteurs traditionnels afin de lancer son activité, par exemple dans l’objectif d’améliorer la qualité de leurs services peut-être parce qu’elle y trouve des limites et souhaite apporter des solutions plus adaptées, ce qui pourrait constituer en ce moment la base de ses  revenus.

L’aboutissement de cette collaboration passe souvent par un entretient de bonnes relations avec ces opérateurs, ce qui exigera de de démontrer l’intérêt pour leur secteur d’activité, ensuite de leur faire part du fait que l’objectif n’est pas de s’ériger en concurrent mais,consiste plutôt à révolutionner leur marché et améliorer leurs offres en les rendant plus simples,plus accessibles et à plus de monde possible. C’est par exemple le cas pour AFRIBABA qui pour sa part, offre grâce à son site internet très sollicité, la possibilité aux employeurs de trouver des employés, ainsi qu’aux commerçants de se trouver des clients pour ne citer que ces exemples;on dirait un carrefour des affaires.

Une bonne maîtrise du secteur d’activité et de son environnement est nécessaire pour un début et connaitre les opérateurs dans ce secteur afin de les convaincre d’accepter l’offre.

Il est vrai qu’une fois la collaboration établie une start-up se trouvera dans une certaine relation de dépendance de l’opérateur, en ce moment il est important de lever l’équivoque selon lequel l’un à besoin de l’autre puisqu’en fait les deux travaillent pour les même objectifs.

En fin de compte, opérateurs traditionnels et start-up peuvent collaborer . Tandis que la start-up proposera des solutions aux opérateurs pour se créer  des revenus en cherchant à améliorer la qualité de services des opérateurs, ces derniers quant eux y gagneront en élargissant leur chiffre d’affaire à condition d’accepter  les solutions que leur propose les start-ups.