tgv maghrébinLundi 27 avril 2015, à la Chaîne I de la Radio Algérienne, Yacine Bendjaballah, directeur général de la Société algérienne Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF), a annoncé le projet d’une ligne de train à grande vitesse reliant les pays du Maghreb, dont le Maroc, la Tunisie et l’Algérie. Planifiée depuis 2014, cette nouvelle ligne TGV maghrébine sera bientôt au service des citoyens de ces trois pays.

Un plan de modernisation

Problème d’infrastructures, projets en retard ou annulés, la SNTF a bien connu des échecs et compte actuellement se remettre sur les rails pour combler les déficits. Pour ce faire, la société s’est lancée à un programme de modernisation se portant sur le développement du réseau et la réhabilitation du matériel existant comprenant une ligne TGV maghrébin, l’électrification des lignes, ainsi que l’amélioration des équipements comme la signalisation et les techniques de communication radio. Ce plan d’investissement est estimé à 127 milliards de dinars et s’étend pour la période 2012-2015.

Une ligne de « TGV Magrébin »

Les études techniques sur la possibilité de la mise en place du « TGV Maghrébin » sont en cours, a indiqué le directeur de la SNTF lors d’une interview à la radio algérienne. Il s’agit d’une ligne reliant le Maroc à la Tunisie, en passant par l’Algérie et qui atteindra une vitesse de 160, 200 et 220 km/h. Rappelons que ce projet entre dans le cadre du plan de modernisation des équipements de la société ainsi que ses lignes. Dans son programme d’investissement comprend également un plan d’acquisition de nouveaux matériels comme les locomotives de transport de marchandises. 30 wagons ont été commandés auprès de sociétés américaines et 17 auprès de sociétés françaises. La SNTF espère élargir le réseau ferroviaire algérien pour atteindre 12 500km jusqu’en 2025.

1 COMMENT

  1. Je pense que ce nouveau projet permettra créer un véritable changement et une dynamique économique pour bon nombre de régions.

Comments are closed.