Depuis des années, la startup est devenue un des acteurs principaux dans ce qu’on appelle la mondialisation. En Afrique en particulier, les jeunes ne sont pas seulement enthousiastes à l’idée de lancer un projet, mais ils sont créatifs et ambitieux. La preuve, c’est que tous les domaines sont au rendez-vous.

Une adresse pour tous avec OkHi

OkHi est une startup fondée par Timbo Drayson et basée au Kenya, qui se souci de la non-disposition d’adresse permanente des millions de personnes dans le monde. Drayson a confirmé qu’il est essentiel de disposer d’une adresse. Avec les achats en ligne, les opérations pour demander un prêt bancaire et les services de livraison à domicile, ce sera difficile sans adresse fixe. Pour ce faire, il a mis au point une application pour Smartphone qui permet de localiser et identifier plus facilement une personne. L’intéressé pourra ainsi consulter les coordonnées GPS et la photo de la maison qu’il recherche, ceci, en quelque trentaine de secondes.

Green EnergyDu carburant avec des déchets avec Green Energy

Avec le problème de déchets qui sont presque partout dans le monde, notamment en Afrique, Green Energy souhaite les transformer en carburant propre. Ayant bénéficié du prix de l’innovation à la compétition Seedstars, ce projet issu de la tête que quelques jeunes nigériens faisaient appel à des pneus et des plastiques pour mettre au point un processus chimique, permettant de produire des carburants essence, diesel et kérosène. Choji Bare, l’heureux fondateur à souligné que la production quotidienne des déchets plastique dans des villes comme Lagos ou Abuja serait suffisante pour produire environ 1 million de litres de notre pétrole. Si tout va bien, notamment au niveau financement, ils pourront commercialiser jusqu’ à 90 000 litres par jour.

L’éducation accessible à tout le monde avec MyVLE

MyVLE ou My Virtual Learning Environment est une startup basée sur des cours en ligne animées qui a vu le jour au Maroc. « Internet n’est pas disponible en tout temps dans certains pays. Il est possible de créer le contenu sur la plate-forme hors connexion, et dès qu’une connexion se fait, il est automatiquement mis en ligne », précise Zakaria Mahboubi, cofondateur. Il suffit donc de se connecter sur internet et d’accéder à des données stockées via le Cloud. Les professeurs peuvent contribuer au développement du projet en y créant un contenu. Aucun logiciel ni d’autres matériels ne sont requis.

LumkaniPrévenir les incendies avec Lumkani

Le 1er janvier 2013, 5 personnes sont décédées et des milliers de personnes sont sinistrés à cause des trois grands incendies qui se sont produits le même jour à Khayelitsha. Dès le lendemain, David Gluckman a décidé de lancer Lumkani. Pour prévenir les incendies, il a mis au point un détecteur de chaleur qui coûte 10 dollars. Il envoie par radiofréquence une alerte aux autres boîtiers environnants pour créer une réaction en chaîne rapide de la communauté. Peut de temps après, le produit a pu sortir de Cap Town. Il fera bientôt un nom en Inde au Ghana et en Chili.

1 COMMENT

Comments are closed.