Les médias sont des moyens de communication pour les Organisation et les Etats. Au Cameroun, on en dénombre tous les types de médias : Presse écrite, Internet, Radio, Télévision, Affichage, Cinéma.  Bien que les salles de cinéma aient été reouvertes il y a deux semaines après plus de quatre ans de fermeture. Nous nous intéresserons à la presse écrite, notamment au distributeur de journaux qu’est la Société Messapresse.

JournalMessapresse est une Société française spécialisée dans la distribution des journaux et des ouvrages divers. Au Cameroun, où elle exerce ses activités, celles-ci ont connus des hausses assez remarquables pour le compte de l’année 2015. Principalement sur l’activité de librairie qui est la moins connue des camerounais. D’après ses publications ce 17 juin 2016 à l’issue de son Assemblée Générale pour cette période, son chiffre d’affaires a connu une augmentation de 1,2%. Mieux encore, l’entreprise de distribution atteint une progression de 11% sur son activité librairie. Cependant, sa présence sur le terrain contraste avec cette évolution. En effet, les éditeurs de journaux au Cameroun se plaignent de la non expansion des activités sur le territoire national. Ceci est accentué par le non respect des engagements de Messapresse qui avait promis d’ouvrir de nouveaux points de vente au Cameroun. Ou même de l’incapacité à assurer la satisfaction de la demande dans les villes de Douala et Yaoundé. Où l’importance la demande n’est plus à démontrer. L’une des raisons évoquées par Messapresse est l’insécurité qui règne dans le Grand Nord, et le fait que les conditions optimales d’expansions ne sont pas encore réunies. Car étant une Société privée, il faut couvrir les charges et respecter les équilibres économiques. Messapresse est aussi accusé de se consacrer essentiellement sur la distribution des livres, son segment le plus rentable. Certes il y a des problèmes de distribution des journaux au Cameroun, mais les journaux paraissant se sont mieux vendus en 2015. Ce n’est pas le cas du segment de la presse importée où le distributeur a enregistré une baisse d’environ 7,5% de son chiffre d’affaires.

Enfin, rappelons que Messapresse est détenue par 2 actionnaires. D’une part, la société française Presstalis, dont Christian Carisey est le Directeur de l’international et des affaires institutionnelles, et d’autre part, la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam), qui appartient à l’Etat du Cameroun.